Construire une maison en rondin de bois : une Fuste !

Qu’est-ce qu’une fuste à bois rond ?  Quel bois pour sa construction ? Le bois est-il traité ? etc. Découvrez notre dossier « spécial Fuste »…

Nous sommes de plus en plus adeptes de la maison en bois en France. Les maisons à ossature bois et les maisons modulaires poussent comme des champignons un peu partout sur notre territoire. Et c’est tant mieux ! Bien maitrisée, la construction d’une maison bois c’est écologique, économique et esthétique.

Mais connaissez-vous bien le nec plus ultra de la construction bois écologique, la construction ancestrale en rondins de bois appelée aussi Fuste ?

Qu’est-ce qu’une fuste ?

Une fuste est une maison construite à partir de bois brut empilé. Véritable jeu de légo, son assemblage se fait sans clous ni vis, à partir de rondins de bois dont l’écorce a été retirée manuellement. Autre caractéristique propre à la Fuste et qui lui confère son aspect authentique, les rondins de bois qui la compose ne sont ni sciés ni équarris* ni collés.

La construction d’une Fuste est un art singulier. L’artisan fustier doit en effet ajuster manuellement chaque rondin de bois brut pour l’assemblage des murs, de la charpente et des solives**.


* Taillés à angle droit.
**Une solive est une pièce de charpente placée horizontalement en appui sur les murs ou sur les poutres pour constituer le plancher d’une pièce.

Quels bois utilise-t-on pour sa construction ?

Les bois requis pour la construction d’une Fuste sont traditionnellement des bois de type résineux, naturellement résistants aux agressions et à forte thermicité. Le mélèze, le douglas, l’épicéa, le pin sylvestre sont les arbres les plus couramment utilisés. On trouve ces essences de bois en abondance en France, et comme ils ne sont pas usinés, il n’est donc pas forcément utile de les faire venir d’autres pays d’Europe.

Pour la construction de sa robuste maison en rondins on optera pour un bois âgé d’au moins 30 à 40 ans d’une rondeur parfaite, avec des cernes d’accroissements serrés***.

La fuste la plus résistante est la fuste nordique construite avec une essence de bois qui a connu une croissance très lente. Le Pin Sylvestre nordique , en provenance de forêts exploitées convenablement, vieux de 400 années est encore ce qui se fait de mieux.

Le bois doit être abattu en hiver et doit être travaillé à la main.

montage maison bois

Quels traitements reçoit le bois pour ce type de construction ?

Les traitements ne sont pas systématiques ! La plupart des fustes reçoivent en fait un traitement naturel dans un soucis d’esthétique, dès lors que l’on désire contrôler la teinte du bois dans le temps.


De plus il faut savoir que l’ensemble du rondin de bois n’a pas besoin d’être traité contre les agressions. En effet seul le « cambium » c’est-à-dire la partie la plus résineuse entourant le cœur du bois est la partie la plus fragile du bois nécessite bien souvent un traitement. Cependant les bois blancs trouvés en France disposent d’un « cambium » assez résistant ce qui évite trop de traitements.

Le pin Sylvestre vieux d’au moins 100 ans que l’on trouve sous les climats nordiques très rudes est naturellement résistant et n’a donc besoin de recevoir aucun traitement dès lors qu’il est taillé à coeur.

Pour les autres essences de bois, les traitements fongicides et insecticides utilisés pour protéger les rondins de bois  plus jeunes peuvent être de nature chimique ou naturelle.

On recense 3 types de produits utilisés pour ce traitement selon les architectes maison bois :
 

  • Les produits à base de substances organiques de synthèse. Ces produits sont les plus toxiques et malheureusement les plus couramment utilisés.
  • Les produits à base de sels solubles dans l’eau (hydrosolubles). Parmi ces produits on trouve les silico-fluorures, les arséniates et les sels de chrome qui s’avèrent très toxiques et polluants. Mais on trouve également les sels de bore, utilisés en préventif, et qui sont quant à eux peu toxiques et qui ne se diffusent pas dans l’air.
  • Les produits de types huiles naturelles, goudron de bois à base de résine qui permettent de boucher les pores du bois. Ces produits sont sans risque pour la santé.

Quelle résistance au feu possède une fuste ?

Tout d’abord il convient de rappeler que le bois est un matériau qui possède une très grande résistance aux flammes. Contrairement à beaucoup de matériaux de construction, le bois ne coule pas, ne se déforme pas, n’est pas porteur de chaleur (ce qui limite la vitesse de propagation d’un incendie) et ne dégage pas de fumées toxiques.

Par ailleurs, plus le bois est compact et entier, comme le sont les rondins de bois, plus il offre une résistance importante au feu.

Lorsqu’elle est en feu, la fuste est l’un des rares bâtiments  dans lequel les pompiers peuvent pénétrer sans trop de risques.

Est-il facile d’obtenir un permis de construire pour une fuste ?

L’obtention d’un permis de construire pour une maison à rondins de bois est conditionnelle au respect de l’architecture environnante.

En effet il faut que cette maison s’harmonise avec son environnement et ses règles d’architecture. Si le projet est bien présenté et bien argumenté, l’acceptation du permis de construire ne pose théoriquement pas de problème.

Il convient bien souvent de rappeler que la Fuste n’est pas une architecture mais une technique ancestrale d’ajustage du bois qui peut très bien se marier avec tous types de matériaux.

Toutefois, il existe encore parfois quelques réticences de la part de certains bureaux d’études ou de de la part d’élus ou d’agents de la DDE à l’égard du bois massif empilé. Les préjugés de ces représentants et professionnels proviennent bien souvent d’une méconnaissance de cette technique. Il est donc essentiel de faire tout particulièrement attention à l’étude et à la présentation de son projet de construction et il est indispensable d’appuyer sa demande avec des arguments techniques et architecturaux susceptibles de convaincre l’administration.

Depuis maintenant quelques années, les pouvoirs publics font de gros efforts de sensibilisation pour développer la construction bois en France, ce qui permet une obtention plus facile des permis de construire pour les fustes et les maisons en bois massif empilé.

Quelle durée de vie pour une fuste ?

Tout dépend du bois avec lequel la Fuste à été construite. En effet on considère qu’une maison en rondins de bois brut construite avec du Mélèze à une durée de vie d’environ 600 ans, alors qu’une Fuste construite à base d’autres résineux dure environ 400 années.


C’est une longévité importante si l’on compare avec la durée de vie des maisons en béton qui ne dépasse que rarement les 100 ans…

qualité maison bois

Quels sont les avantages de ce type de construction ?

ISOLATION + + + +

Les qualités isolantes des rondins de bois sont indéniables. En effet les rondins isolent 12 fois plus que le béton, 400 fois plus que l’acier et 1500 fois plus que l’aluminium…

Aucun isolant supplémentaire n’est à prévoir.

ECOLOGIE + + + +

Les avantages pour l’environnement sont nombreux : pas d’usinage, peu de transport (production nationale), traitement du bois naturel possible et moindre, pas de produits isolants supplémentaires nécessaires, pas de revêtements muraux nécessaires (sauf pour une question de goût personnel), la maison est mobile, elle peut être démontée et entièrement remontée sur un nouveau terrain.

N’hésitez pas à bien à poser les questions sur l’origine du bois et sur son traitement à votre constructeur !

ENTRETIEN ++++

Laissé au départ à l’état brut, aucun entretien du bois n’est nécessaire.

TEMPS DE CONSTRUCTION ++

La préparation du bois étant manuelle la construction d’une Fuste sera donc plus longue que celle d’une maison bois modulaire par exemple.
Le délai de construction d’une fuste varie bien sûr en fonction de la surface de la maison, de la construction d’un étage ou non et du nombre de participants à la construction ! En auto-construction il faut bien compter un grand minimum d’un an entre le démarrage des travaux et son installation (et beaucoup de courage !).

COUT ++
Le coût d’une maison en rondins de bois est plus ou moins similaire au coût de construction d’une maison traditionnelle mais revient plus chère qu’une construction bois usinée. Bien sûr tout dépend de si vous optez pour l’auto-construction ou non. Pour le bois (essence de bois à déterminer), la préparation du bois et le montage il vous en coutera entre 400 et 800 euro le m2. Il faut ensuite ajouter les dépenses liées aux finitions (portes, fenêtres, électricité etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *