Comment fonctionne une VMC ?

Parlons un brin technique avec la VMC, Ventilation Mécanique Contrôlée.

Si vous souhaitez construire une maison neuve ou rénover, que vous soyez pro ou particulier, voici quelques pense-bêtes !

Pour rappel une VMC (double flux) insuffle de l’air « neuf » dans les pièces sèches (séjour, chambres – ci-dessous en bleu), et extrait l’air chargé d’humidité dans les pièces humides (cuisine, salle de bain – ci-dessous en rouge). Un échangeur récupère la chaleur de l’air sortant pour préchauffer l’air entrant.

Nous connaissons tous globalement l’importance d’une bonne ventilation dans les logements. Le renouvellement d’air permet entre autre de chasser toutes les molécules et particules produites par nos activités et nos équipements (meilleure qualité de l’air intérieur), et limite les risques de condensation et moisissures.

Encore faut-il que cette ventilation soit bien installée et bien entretenue ! Voilà une liste de conseils pour ceux qui construisent un logement neuf… objectif : s’assurer d’une mise en route efficace du système de ventilation.

Fabrication

  • La conception doit prendre en compte que tout le système de ventilation, y compris les tuyaux soit dans le volume isolé
  • Bien vérifier également, si le constructeur n’est pas un spécialiste, qu’il prévoit des faux plafonds pour le passage des gaines. En effet, dans les systèmes de VMC double flux, il faut amener des gaines dans les pièces de vie pour insuffler l’air.
  • Lors de l’achat de la VMC, préférez les systèmes d’échangeurs à plaque
  • Choisissez également des gaines rigides et lisses à l’intérieur
  • Sur une VMC double flux, l’entrée d’air doit être précédée d’un filtre G4 pour les pollens entre autres et d’un filtre F5 ou F7 pour les plus fines particules
  • Il faut qu’un système d’évacuation des condensats soit prévu

Lors de l’installation

  • Vérifier que les conduits entreposés sur le chantier ou en cours de montage soit encapuchonnés, avec du scotch par exemple pour éviter les dépôts de poussières et saletés
  • Vérifier au moment de la réception la vacuité des conduits. Une petite caméra mobile peut s’avérer utile, comme celles utilisées pour entrer dans les tuyaux d’assainissements par exemple
  • Vérifier l’étanchéité du réseau
  • Le jour de la réception, il faut exiger des filtres neufs, les premiers risquant de s’être encrassés durant les 10 ou 12 mois du chantier
  • Exiger enfin la mise en route de la VMC avec le réglage et le contrôle des débits

Il faudra ensuite évidemment entretenir et changer les filtres régulièrement

On se rend compte qu’il n’est pas si facile de faire des maisons performantes et que cela exige un certain professionnalisme et une bonne expérience. Nous espérons en tout cas que ces méthodes se généralisent afin d’améliorer la qualité de l’air dans nos bâtiments et principalement dans les lieux accueillant nos enfants.

N’hésitez pas à nous poser des questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *