Qu’est-ce qu’une micro-station ?

Une micro-station est une solution révolutionnaire qui consiste à traiter les eaux usées de la douche, des toilettes, du lavabo, etc. C’est l’option idéale pour tout type de foyers. Par ailleurs, il s’agit d’une filière d’assainissement agréé. Pour plus d’informations sur les solutions d’évacuation d’eaux, il est possible de contacter un expert directement en ligne.

Le système de fonctionnement d’une micro-station ressemble de près à celui d’une station d’épuration classique et urbaine. Elle sert à traiter les eaux usées de manière efficace. A savoir qu’il y a deux types de micro-stations :

  • Le système à culture fixée, les bactéries s’immobilisent sur des supports
  • Le système à culture libre, les bactéries sont prises dans la boue ou dans l’eau.

 La micro-station est donc une option active, compacte et performante. Fonctionnant sur la même base que l’assainissement collectif, l’épuration des eaux se fait par traitement naturel

En effet, on se sert des bactéries qui viendront absorber les matières organiques pour traiter les effluents. En principe, les micro-stations sont composées d’une cuve avec différents compartiments. Le procédé se fait en trois étapes bien différentes, mais inséparables :

L’étape de prétraitement 

Pendant cette phase, les matières organiques des eaux usées sont séparées.  Ce compartiment permet aussi d’entreposer les boues occasionnées pendant la seconde étape de traitement. 

L’étape de traitement secondaire

Elle se produit dans la deuxième cuve, aussi appelée réacteur biologique. Pendant cette phase, le défluent est aéré par un générateur. Il est donc mis en relation avec les bactéries épuratrices. Ce procédé va produire de l’eau, des boues ainsi que des gaz. Et quand ces éléments sont décantés, ils seront entreposés avec les boues de l’étape du prétraitement.  

L’étape d’évacuation des eaux usées

Une fois traitées, les eaux usées seront évacuées dans la nature.

Les avantages d’une micro-station

La micro-station est une solution d’assainissement aux multiples avantages. Dans un premier temps, c’est un dispositif ultra compact. Pour avoir les mêmes performances qu’une installation traditionnelle, il faut compter environ 5m2 pour un prototype 5 EH (épuration par lombrifiltration). Et malgré sa taille réduite, son efficacité est supérieure à celle des autres équipements, par exemple la station de relevage

Mis à part cela, une micro-station ne demande que peu de travaux d’installation. Elle requiert peu de terrassement et un faible attachement au sol. De plus, elle peut être aménagée en quelques jours, depuis le commencement des travaux à la mise en marche.  Et comme il s’agit d’un dispositif enterré, certains constructeurs proposent des prototypes sur lesquels on peut stationner. 

Vous pouvez contacter des entreprises spécialisées en assainissement comme celle ci dans le Gers : https://www.sageau.fr/entreprise/assainissement-gers-sageau.html

Dans le cas d’une maison avec peu d’espace ou de terrain, les micro-stations sont un allié de taille. En effet, elles peuvent être installées hors-sol, par exemple dans un garage ou dans un sous-sol.  Il s’agit donc d’une vraie mini station d’assainissement. Également écologiques, elles sont une solution parfaite pour préserver l’environnement.

L’importance d’avoir un système d’assainissement individuel

Un général, une maison doit être raccordée au réseau d’évacuation et d’épuration collectif. En raison des prix et des conditions d’accessibilité, de nombreuses habitations ne peuvent pas être reliées aux égouts. Dans une telle circonstance, il est obligatoire d’installer un système d’assainissement non collectif et autonome. Celui-ci permet d’assainir les eaux usées de l’habitation.

Les eaux usées sont assainies naturellement par les bactéries. Et selon les zones, elles seront réutilisables en tant que système d’irrigation. De plus, finies les odeurs désagréables que les utilisateurs de fosses septiques supportent habituellement. L’oxygénation du circuit évite ce genre de problème et empêche l’aménagement de conduits d’évacuation en élévation.

Par ailleurs, il s’agit d’une option très pratique prenant peu de place. Cependant, il est essentiel d’avoir un agrément pour installer une micro-station dans un secteur sensible. Aussi, il convient de noter que les micro-stations sont des systèmes exigeants. Elles consomment également de l’énergie, ce qui peut ajouter quelques euros à votre facture. 

L’entretien d’une micro-station

Les micro-stations sont des solutions d’épuration « deux-en-un ». Elles récoltent les eaux usées du domicile avant de les épurer. Pour assurer la longévité de l’installation, il faut l’entretenir régulièrement. Tout d’abord, prenez quelques minutes, une seule fois par mois pour voir si tout fonctionne correctement. Quelques points à retenir.

  • Les ventilations ne sont-elles pas endommagées ?
  • L’alimentation électrique n’est-elle pas obstruée ?
  • Est-ce que la turbine et le compresseur marchent bien ?
  • Comment fonctionne le système d’alarme ? 
  • L’installation est-elle encore en bon état ?

En cas de dysfonctionnement, il faut contacter un professionnel rapidement. Si aucun problème n’est constaté, seuls les entretiens annuels sont nécessaires. En effet, chaque année, les utilisateurs d’une micro-station doivent contacter un professionnel agréé pour réviser l’installation. Ce spécialiste contrôlera l’ensemble de la station et assurera par la suite le bon fonctionnement du dispositif.

L’évacuation des eaux d’une micro-station : un entretien professionnel

Certains entretiens comme le changement de filtres peuvent être effectués par les propriétaires. Pourtant, d’autres manipulations demandent plus d’expertise et de professionnalisme. D’où l’intérêt de faire appel à un professionnel selon la structure et la technologie de votre équipement. Une opération qui doit être impérativement menée par des experts, l’évacuation des eaux d’une micro-station

Comme les fosses toutes-eaux, les microstations tendent à produire des boues. Et ces boues, à travers le temps, peuvent s’accumuler au fond. Elles sont aussi susceptibles de détruire le réseau d’assainissement quand elles dépassent le niveau idéal. 

La fréquence de vidange diffère selon la taille et la configuration de l’équipement. Elle varie également en fonction du nombre de personnes habitant la maison ainsi que sa période d’utilisation. Mais quoi qu’il en soi, il est recommandé d’évacuer les boues quand elles occupent presque le tiers du volume destiné au réservoir des eaux usées. 

Selon l’arrêté relatif à l’assainissement individuel, l’extraction doit être faite par des professionnels agréés. Par exemple, les spécialistes du SARP Habitat service. Pourquoi ? Parce qu’ils sont les seuls capables de mener l’évacuation d’une micro-station dans les règles d’art.

La fréquence de vidange d’une micro-station

Selon encore l’arrêt du 7 septembre 2009, le niveau des boues ne doit pas excéder les 30% du volume du réservoir. A savoir que certaines technologies fonctionnent parfaitement bien même au-delà de ces 30%. Vous devez alors vous référer au guide d’utilisation fourni par le fabricant pour envisager cette option. 

A noter également que ce guide indique une fréquence d’évacuation des eaux usées théorique. Cette extraction est estimée avec une formule imposée par les ateliers de contrôle. Toutefois, ce calcul reste théorique et aléatoire. 

En outre, pour comparer un équipement à un autre, vous pouvez vérifier la dimension du décanteur pour en décompter le volume de stockage de boues.

La fréquence exacte d’évacuation d’une micro-station

Pour connaître exactement la fréquence d’évacuation d’une micro-station, il faut faire appel à un professionnel. Sachez qu’une micro-station d’assainissement doit bénéficier d’un contrôle et d’un entretien régulier. Durant cela, le technicien mesurera le niveau de boues dans le réservoir. Il vous renseignera si une évacuation est nécessaire ou non. 

Si ce n’est pas le cas, il vous informera si la prochaine évacuation est proche. Il faut savoir que le professionnel qui réalisera le travail doit vous fournir un certificat.

Conclusion

La micro-station est une solution d’assainissement individuel aux multiples avantages. Elle nécessite toutefois des entretiens divers comme l’évacuation des eaux usées. Cette vidange doit être faite par des professionnels et sa fréquence peut varier d’un équipement à un autre. Sachez toutefois que des gestes simples et habituels pourront espacer la fréquence de vidange de votre micro-station.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *